Pourquoi faire isoler les murs de sa maison ?

Quand on parle d’isolation des murs, deux solutions sortent du lot. L’isolation des murs par l’intérieur et l’isolation des murs par l’extérieur. Les deux systèmes ne présentent pas les mêmes avantages.

Les avantages et les inconvénients des deux solutions :

Pour commencer, l’isolation par l’extérieur consiste à protéger le logement des conditions extérieures en l’enveloppant d’un manteau d’isolation.

L’isolation par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur consiste à envelopper le bâtiment d’un manteau isolant. Dans l’existant, une isolation par l’extérieur peut être envisagée lors d’une rénovation complète ou un ravalement de façade, après avoir consulté les règles d’urbanisme de la commune.

L’isolation extérieure peut être efficace en cas de rénovation complète de pignons ou façades pour autant qu’il n’y ait pas de contrainte architecturale ou trop de parois vitrées, modénatures, balcons, loggias et autres bow-windows, qui représentent autant de ponts thermiques à traiter et donc de difficultés. Sinon, l’isolation intérieure peut s’avérer plus adéquate (facilité de réalisation).

En revanche, l’isolation thermique par l’intérieur nécessite de traiter les points singuliers, représentés par les planchers par une isolation sous dalles flottantes. On peut en profiter pour faire un traitement acoustique entre logements ou encore incorporer un système de chauffage et de rafraîchissement. Quelle que soit la technique d’isolation, la dalle du rez-de-chaussée doit impérativement être isolée afin de réduire les pertes par le sol et l’inconfort procuré par un sol froid.

Avantages et inconvénients des deux solutions

  Isolation extérieure
Avantages La performance thermique du bâtiment est améliorée. La surface habitable n’est pas diminuée et pas de décoration à refaire. Solution de complément à l’isolation lors d’un ravalement. Réduction significative des consommations de chauffage. Les façades peuvent-être modernisées.

Les travaux peuvent-être réalisés sans devoir quitter le logement pendant les travaux. Les ponts thermiques liés à la structure du bâtiment sont mieux gérés. Le confort des habitants est globalement amélioration.

Inconvénients Le coefficient d’occupation au sol sur le terrain est augmenté. L’aspect global de la maison (façades, toitures et ouvertures) est modifié. Nécessite des modifications liées à la toiture (créer une avancée de toiture pour protéger l’isolation et modifier le système d’évacuation des eaux de pluie. Le pont thermique entre les combles et la façade reste malgré tout très important. Modification des fixations des volets battants. L’isolation des tableaux et appuis de fenêtres réduisent la surface des ouvertures et donc l’entrée de la lumière. Ne pas traiter les linteaux et les appuis de fenêtres engendre presque 20% de déperdition et réduit l’efficacité de l’isolation.

Ne peut pas être appliqué sur tous les bâtiments. Les règles d’urbanisme de la commune et l’accord des architectes des Bâtiments de France doivent-être respectés. Le coût au m² est engendre des coûts élevés selon le type de projet (complexité du bâtiment, nombre de portes et fenêtres en façades, etc…). Il est supérieur à celui d’une isolation par l’intérieur.

 

  Isolation intérieure
Avantages La performance thermique du bâtiment est améliorée. Pas de condensations sur les parois froides.

Le confort global est amélioré grâce à la suppression de l’effet parois froides. L’utilisation des systèmes permettant la réduction de la diffusion des bruits améliore considérablement le confort acoustique intérieur. Solution moins onéreuse qu’une solution d’isolation par l’extérieur. Rapidité de mise en œuvre des systèmes. En cas de réhabilitation et de redistribution des pièces, le passage des gaines (électricité, téléphone, internet, fibre, alimentation en eau).

Inconvénients L’espace habitable est diminuée. Intervention d’un électricien pour les modifications (déplacement des prises, appliques et interrupteurs).

Embrasure des portes et des fenêtres à prévoir pour réduire au minimum les déperditions lumineuses. Décoration intérieure à refaire. Le logement doit être vidé en partie pour laisser de place lors de l’intervention.

En conclusion :

Le choix final se fera en tenant compte des facteurs esthétique, de l’efficacité recherchée et de la simplicité de pose et d’entretien de l’isolation.
La modernité des systèmes de construction d’aujourd’hui, avec continuité totale de l’isolation, rupteurs de ponts thermiques ou construction intégrant l’isolant dans les parois, ne nécessite pas de passer obligatoirement par une isolation extérieure pour avoir une enveloppe globale du bâtiment performante thermiquement, été comme hiver.
Qu’importe la solution retenue, le principal est de traiter toutes les parois de l’habitation, y compris le plancher bas qui peut représenter plus de 17% des déperditions totales.